Optimiser l’effort

Qu’il s’agisse d’aller vite ou loin, qu’il s’agisse d’intensité ou de durée, de vitesse ou d’endurance, l’effort physique est un stress qui demande à l’organisme une capacité de réaction, d’adaptation métabolique et de récupération que seul un « bon terrain » psychobiologique peut exprimer efficacement et durablement au cours de l’entraînement et des compétitions, quelle que soit la discipline.
S
i les capacités et aptitudes physiques individuelles dépendant à l’évidence d’une « génétique », une morphologie et une physiologie propres à chacun, optimiser et harmoniser leur fonctionnement n’en reste pas moins crucial pour tous.

Produits conseillés :
Un bon état de santé générale est la condition première de l’effort sans séquelles, reproductible et durable sans atteinte de l’intégrité physiologique. Veillez donc à drainer régulièrement (PrepOhm1 « émonctoire », PhytOhm Drainage), et à maintenir le statut minéral et oligo-élémentaire (AlgOhm, Vitabiol)

Pour plus d’information concernant la physiologie de l’effort, consulter l’article « qui veut voyager loin ménage sa monture ! »

PrepOhm7 « Effort »

« Le réconfort avant, pendant et après… » garantissant performance et récupération, souffrance et dopage en moins ! Le PrepOhm7 est un régulateur de l’effort. Il permet le maintient d’un fonctionnement optimum des structures ostéoarticulaires et musculaires durant le travail intense (notamment par réduction de l’inflammation).

D’autre part, il réduit le temps de récupération en favorisant l’élimination de l’acide lactique (fatigue), optimisant son recyclage physiologique et le fonctionnement des voies émonctoires.The Lego Batman Movie (2017)

Synergie : PhytOhm Drainage, et dans les cas d’inflammations douloureuses PhytOhm Articulation ou HarpagOhm

PrepOhm6 « Urgence »

A utiliser en cas d’urgence : contusion, entorse, hématome, fêlure ou même mise bas traumatique… Le PrepOhm6 permet de limiter l’intensité des symptômes et séquelles inflammatoires en cas de traumatisme physique accompagné de chaleur, rougeur, douleur et gonflement.

Top Gun

Les électrolytes apportent tous les catalyseurs organiques indispensables pendant et après tout effort intense et/ou prolongé.

Présenté sous forme de seringues buccales destinées à une recharge immédiate en électrolytes et sucres rapides, Top Gun pourra être donné après chaque transport, surtout long et par temps chaud, entre deux épreuves ou à chaque halte contrôle (endurance), le soir de la compétition (course, CSO, CCE, Dressage,…).
Pour les épreuves longues (endurances, Trek, randonnée sportive), il est vivement conseillé de prévoir une seringue à administrer en cas de « coup de barre » lié à une hypoglycémie et/ou un fort déficit électrolytique.

Ce produit est issu de la gamme Herbovital

EleutherOhm

Fatigué ? Le coup de fouet EleutherOhm !

L’EleutherOhm est un extrait fluide miellé (EFG) d’éleuthérocoque. Cette plante originaire de Sibérie est un équivalent du ginseng. Elle agit sur les trois grands systèmes d’adaptation : nerveux, endocrinien et immunitaire. Par son action sur les glandes surrénales, elle permet une adaptation optimales aux fluctuations environnementales, notamment en cas de stress, d’effort physique ou intellectuel intense et prolongé, ou de conditions climatiques difficiles.

On peut dire de l’Eleuthérocoque est un « tonique« , un stimulant général des processus adaptatifs, un « motivateur psychique ». L’un de ses modes d’actions est une meilleure irrigation sanguine, donc une meilleure oxygénation des tissus et organes nobles, comme le coeur et le cerveau.

Il est à utiliser en cas de :
– lassitude passagère, d’épuisement intellectuel ou physique, tout particulièrement la fatigue nerveuse et sexuelle liée aux soucis et au stress quotidien, au surmenage, aux changements de saison accompagnés de pénibles variations thermiques,
– préparation aux examens ou compétitions sportives,
– convalescence, mais aussi dans tout processus infectieux et inflammatoire (type « grippe »).
Curieusement, ce « tonique » peut aider à vaincre l’insomnie en générant de meilleures réponses physiologiques aux contraintes et ennuis qui perturbent le sommeil.

Attention ! Les symptômes de fatigue permanente peuvent être un signe de déshydratation chronique et/ou de perte électrolytique.

En effet, le manque d’eau affecte le système nerveux qui perd en efficacité, d’où une baisse de tonus général. A la longue, la déshydratation chronique peut se manifester plus méchamment par des troubles fonctionnels. D’abord des ennuis intestinaux ou digestifs, qui peuvent aller de l’ulcère à une inflammation du côlon. Puis des douleurs articulaires, des troubles circulatoires et cardiaques

La molécule d’eau, qui associe un atome d’oxygène à deux atomes d’hydrogène, présente une structure unique. Cette conformation particulière lui confère les attributs bipolaires d’un petit aimant. C’est ce phénomène physico-chimique qui donne à l’eau toutes ses étonnantes propriétés. Solvant universel, elle agit sur toutes les substances capables d’être ionisées, c’est à dire qui ont elles aussi la possibilité de présenter une polarité. Attirances et combinaisons vont alors avoir lieu, donnant toutes leurs richesses aux réactions métaboliques. Là s’exprime tout le secret de notre métabolisme et finalement de la vie : Sans molécules d’eau, pas de réaction métabolique !

C’est ainsi qu’il est possible d’être fatigué ou de souffrir de rhumatismes, de gastrites, de constipation… par simple manque d’eau !

Pour plus d’information, consulter également « l’eau, cristal liquide«

Liens infos :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *