Réagir face à l’urgence : traumatismes, états infectieux et inflammatoires

Soigner mais ne pas masquer! Les signaux d’alarme sont aussi signes de réparation, de guérison !
Rien ne sert de vouloir aller trop vite, il suffit de partir à point, et d’accompagner intelligemment! Face à l’urgence du choc, ou de l’infection, les produits Ohm interviennent pour réguler en respectant les réponses naturelles et spontanées de l’organisme, la fièvre, l’inflammation, les éliminations catarrhales, ce qui optimise les processus de régénération nécessaires à une guérison rapide et sans séquelles.

Produits conseillés :

PrepOhm6 « urgence »

A utiliser en cas d’urgence : contusion, entorse, hématome, fêlure ou même mise bas traumatique… Le PrepOhm6 permet de limiter l’intensité des symptômes et séquelles inflammatoires en cas de traumatisme physique accompagné de chaleur, rougeur, douleur et gonflement.

PrepOhm12 « défense naturelle »

Ce produit est conseillé dans « les états infectieux et inflammatoire », ce qui recouvre un nombre considérable de situations pathologiques tant chez l’homme que chez l’animal. Il stimule les mécanismes physiologiques de contrôle du microbisme, autrement dit la très complexe et mystérieuse fonction immunitaire, et « limite l’inflammation » sans pour autant stopper les bénéfices de cette réaction physiologique souvent mal vue.

Le domaine d’action du PrepOhm 12 est considérable et recouvre tous les syndromes en « ite » (bronchite, arthrite,…), mais aussi tous les trucs en « û » (piqûres d’insectes, brûlures et coup de soleil) sans oublier ce qui fait « mal » (mal de dent, mal de tête, mal de dos,…), autrement dit tout ce qui est inflammé avec les quatre signes classiques que sont douleur, rougeur, chaleur et tuméfaction. La présence avérée de micro-organismes jugés « pathogènes » n’est pas un élément décisif pour la prescription. La notion d’inflammation suffit quels que soient les fonctions et les organes touchés.

L’expression « limite l’inflammation » et non « stoppe l’inflammation » ne signifie pas un manque d’efficacité mais le respect du phénomène inflammatoire comme fondement des « défenses naturelles ». En effet le processus inflammatoire a un rôle essentiel, notamment dans l’élimination des déchets et toxines et dans la restauration des tissus agressés. C’est également un excellent indicateur de l’avancement des processus de guérison. Stopper l’inflammation revient à stopper les mécanismes de guérison, ce qui ne fait que repousser le problème à plus tard, voir compliquer la situation en cours.

PrepOhm12 ne présente donc pas les inconvénients d’un antibiotique et permet bien souvent d’en éviter ou d’en limiter l’emploi. Conçu pour accompagner et contrôler les processus inflammatoires il permet une rémission optimum et sans séquelle.

Synergie : Vitabiol

PhytOhm Immunité

une réponse adaptée aux maladies émergentes

L’immunité n’est pas seulement un « système » interne composé de tissus, cellules et molécules voués à la destruction aveugle de ce qui est différent, dérangeant, « étranger ».
L’immunité vraie définit l’aptitude globale à pérenniser une identité biologique dans l’espace et le temps, à poser des limites sans jamais interrompre le dialogue et les échanges, à maintenir l’homéostasie individuelle ET une relation harmonieuse avec TOUS les êtres vivants, y compris les populations microbiennes et vermineuses.
L’immunité est l’art d’être et devenir soi avec les autres, et non contre eux.

L’incompréhension profonde des équilibres biologiques au sein de la biosphère nous a amené à refuser ce dialogue et ce partage, à occuper puis « assainir » sans respect ni conciliation tous les écosystèmes, à toujours rejeter, combattre, éradiquer, ce qui a pour conséquence une réduction dramatique de la biodiversité. Une telle attitude spéciste, égoïste et paranoïaque ne correspond pas à la nature réelle de l’immunité, et le combat est à l’évidence perdu d’avance. Les multitudes d’insectes, vers et procayotes (microbes) ont une capacité d’adaptation par mutations non aléatoires infiniment plus efficace que celle des êtres dits « supérieurs », ce qui leur permet de toujours survivre et prospérer quels que soient les moyens employés pour les éliminer.

L’émergence continue de nouvelles maladies, qui touchent directement nos systèmes d’adaptation et d’évolution (maladies nerveuses, endocriniennes, immunitaires, microbiennes), est la réponse prévisible à notre ignorance des lois fondamentales de la vie sur Terre.

Comment renouer le dialogue ?
En restituant à l’immunité sa compétence et ses vraies fonctions.
Retrouver la compétence, c’est pallier à l’immunodépression et aux dysfonctionnements qui se traduisent par l’allergie, l’auto-immunité et le cancer.
Restaurer les vraies fonctions, c’est renouer le dialogue avec le monde microbien.

Les maladies transmises par les morsures de tiques sont actuellement un modèle de ces maladies infectieuses émergentes. Les piroplasmoses, borrélioses (maladie de Lyme), ehrlichioses et autres « maladies de l’herbe » (contractées dans la nature), génèrent des tableaux cliniques confus mais fort préoccupants (maigreur, épuisement vital, dysimmunité, mort subite …), des erreurs d’interprétation (fausses séropositivités et fausses séronégativités), des réponses thérapeutiques désespérées et très délabrantes (tétracyclines).

Le PhytOhm Immunité restaure progressivement l’immunocompétence et la capacité de cohabitation et co-évolution avec les autres espèces qualifiées de nuisibles, pathogènes ou parasites.

Synergies : Vitabiol, AlgOhm, ArOhm 6

ArOhm7

Ce produit a été conçu en prévision de voyages, en Guyane puis à Madagascar, que nous voulions effectuer sans prendre d’antipaludiques ni autre médicament toxique. Depuis il a fait le tour du monde ! Mais pas besoin de partir aussi loin pour bénéficier de ses vertus.

Composé des principales essences antiseptiques, antivirales et antiparasitaires, il est aussi un excellent tonique nerveux et régulateur digestif. Il peut être utilisé dans toutes les situations nécessitant de renforcer le système immunitaire, de tonifier le système nerveux, d’harmoniser la fonction digestive (voyage, rhume, états grippaux et pré-grippaux,…).

Composition
Citron, girofle, muscade, origan, sarriette, thym.

Les OngOhm’s et les ArOhm’s pour une application locale « ad integrOhm« 

Le massage des régions lésées participe à l’oxygénation et au drainage des tissus, donc à leur régénération sans séquelles fibreuses invalidantes. L’usage d’un onguent spécifique ou d’un complexe d’huile approprié potentialise cette action mécanique, accompagne et accélère les processus naturels de cicatrisation « ad integrum ».

Lésion au niveau du derme

ArOhm 1

Pour ses vertus antiseptiques, antalgiques et cicatrisantes, l’ArOhm 1 est à utiliser en application locale lors de plaie, brûlure, ulcération, dermatose (dartre, eczéma,…), engelure, piqûre ou sur les zones de démangeaison.

Application après nettoyage, de préférence avec de la teinture mère de Calendula (Calendula officinalis, voir plus bas) diluée à 10%, pour sa propension à préserver les bourgeons cicatriciels).

Composition
Benjoin, citron, géranium, girofle, lavande, origan, patchouli, sauge, serpolet, thym.

Synergie et alternance : PrepOhm6 ou/et PrepOhm12 selon le contexte, HarpagOhm ou EquitOhm, OgOhm2

 

OngOhm 2

L’OngOhm 2, de par sa composition de plantes aux vertus cicatrisantes, optimise les processus naturels de régénération du tissu cutané. Favorisant la cicatrisation des plais ouvertes, neutralisant les inflammations et démangeaisons cutanées, ou encore accompagnant de façon remarquable les processus de régénération de lésions par brûlure, cet onguent est le compagnon idéal du voyageur. En application direct sur les piqûres d’insectes ou les coups de soleil, il saura par ailleurs atténuer et rétablir les petits désagréments de l’été.

Application après nettoyage (de préférence avec de la teinture mère de calendula (Calendula officinalis) diluée à 10%, pour sa propension à préserver les bourgeons cicatriciels).

Synergie et alternance : PrepOhm6 ou/et PrepOhm12 selon le contexte, HarpagOhm ou EquitOhm, ArOhm1

Calendula officinalis : Le calendula officinalis permet de désinfecter les plaies sans agresser les tissus cicatriciels comme le font la majorité des désinfectants. Il préserve les bourgeons de cicatrisation du derme évitant ainsi de retarder le processus de cicatrisation, ou au contraire d’induire une réaction défensive à l’origine d’une surproduction de tissu cicatriciel (chéloïde,…).

Traumatisme physique : coup, choque et contusion

ArOhm 2

Pour ses vertus résolutives, antalgiques, toniques musculaire et veineux, l’ArOhm2 est à utiliser en application locale lors de traumatisme physique, de contusion, de courbature, de douleur articulaire, de douleur musculaire.

! Application en massage régulier sur les zones concernées en évitant les plaies !

Composition
Bouleau, cajeput, cèdre, hysope, laurier, niaouli, romarin, sarriette, wintergreen.

Synergie et alternance : PrepOhm6 ou PrepOhm7, HarpagOhm ou PhytOhm Articulation, OngOhm1

OngOhm 1

Cet onguent à appliquer localement favorise la rémission sans séquelle à la suite de tout traumatisme physique accompagné de chaleur, douleur, rougeur et tuméfaction.

! Ne pas appliquer sur les plaies !

Synergie et alternance : PrepOhm6 ou PrepOhm7, HarpagOhm ou PhytOhm Articulation, ArOhm2

Liens infos :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *