Emergences

En ce début d’année, je souhaite évoquer deux sujets, lesquels seront développés et complétés ultérieurement. D’une part le thème des maladies émergentes, leur origine, la diversité de leurs manifestations, nos moyens d’action, nos capacités à créer de nouveaux équilibres, ou mieux, à remédier définitivement aux causes profondes qui en sont à l’origine. D’autre part, certains changements ou aménagements concernant les modalités de communication (conseil, commandes …) entre Ohm et les personnes engagées dans une relation responsable avec les espèces animales en co-évolution, tout particulièrement ici les équidés.
Les maladies émergentes sont préoccupantes du fait de leur nombre, de leurs tableaux cliniques sans précédent, et de la difficulté à mettre en place des solutions thérapeutiques qui soient à la fois non toxiques, efficaces et durables. Les maladies transmises par les morsures de tiques sont bien sûr toujours d’actualité, mais je songe aussi à certaines dotées d’acronymes obscurs qui tendent à voiler pudiquement notre ignorance et notre désarroi, tels que « SME », « PSSM », KPU … Qu’il s’agisse de maladies définies comme génétiques, métaboliques, microbiennes, je voudrais souligner ici deux points essentiels. Tout d’abord, ne pas limiter notre perception, de plus définir une cause unique, ne plus s’abriter derrière un bouc émissaire, mauvais microbe ou mauvais gène, pour nous libérer de nos responsabilités concernant la couverture des besoins fondamentaux du cheval (PSSM). Ensuite, le fait que pour la première fois dans l’histoire de notre relation au monde microbien, j’entends non plus « maladie due à un microbe », mais maladie due à un dysfonctionnement des flores symbiotes (KPU). tout ceci est très fortement interpellant, et j’aurais l’occasion de développer au cours des stages « Besoins Fondamentaux du Cheval » programmés en 2018.
Le second sujet concerne un possible changement dans les jours et horaires de conseil téléphonique. A ce propos, soyez vigilants aux infos concernant les jours de fermeture, afin de pouvoir anticiper vos commandes.
Excellente année 2018, vers plus de conscience et de responsabilité.
Eric Ancelet

2018-03-08T15:21:32+00:00 janvier 2018|